Paris

 

Noir comme du réglisse

Et pointant vers l’espace

Dessine-moi une esquisse

De la tour Montparnasse

Paris ses édifices

Ses palais ses palaces

Ses sirènes de police

Ses bistrots ses terrasses

Son métro qui crisse

Et son trop de crasse

Son odeur de pisse

Et ce temps qui passe

O mais chérie quel délice

Au pont des arts quand tu m’enlaces

Mes poils se hérissent

Et la clé on s’en débarrasse

 

Paris

Dessine-moi une esquisse

De la tour Montparnasse

Paris

Noir comme du réglisse

Et pointant vers l’espace

 

Je regarde lucide

A travers la mansarde

Paris son dioxyde

Et Paris son temps maussade

Ma plume trempe dans l’acide

Comme le Marquis de Sade

Et dessine ces visages livides

Sur mon papier malade

Paris tu es trop speed

Parfois tu me fous le bad

Et tu nourris mon spleen

Quand dans tes rues je flâne

Rue de Rome, Rue des rimes

Jusqu’au boulevard Haussmann

Je suis cosmonaute, je suis Gagarine

Je décollerai Place de l’étoile

 

ô Paris

Douce mélodie

ô Paris

Le jour et la nuit

 

Paris à la vie à la mort

Si je te quitte je t’aime encore

Je pense donc je fuis

 

Je me suis endormi quand le monde se réveille

J'avais trop peur de te croiser dans mon sommeil

Demain encore je n'entendrai pas le radio-réveil

Je vis avec la lune et je fuis le soleil

Chaque soir ce même boom boom boom dans les speakers

Toi t'es partie, tu t'es tirée, plus froide qu'un synthétiseur

J'ai des envies d'ailleurs mais y'a mon employeur

Faut tuer les heures en attendant des jours meilleurs

 

Je pense donc je fuis

Sous les lumières de la nuit

De café clope en clope café

Fatigué de n'avoir rien fait

Encore plus seul parmi la foule

J'revois notre histoire qui défile

 

La nuit continue sous les néons, je croise des inconnues

Tel un caméléon, je change de couleur et toi, qu'es-tu devenue ?

Je cherche ton regard dans les yeux des autres et j'aperçois cette fille

Elle m'observe elle aussi et m'esquisse un sourire

La musique se répète comme un train sur les rails

Je laisse glisser doucement mes mains autour de sa taille

Elle me prend par le cou et me susurre à l'oreille :

"On pourra dire ce qu'on voudra, ce monde est une merveille"

 

Je pense donc je fuis

Sous les lumières de la nuit

De café clope en clope-café

Fatigué de n'avoir rien fait

Encore plus seul parmi la foule

J'revois notre histoire qui défile

 

La chemise froissée et les cheveux en bataille

Les semelles qui collent, les yeux cernés, je rentre au bercail

On danse, on rit, on pleure, on s'encanaille

La basse dans les entrailles, j'veux des boomers pour mes funérailles

 

 

Je pense donc je fuis

Sous les lumières de la nuit

De café clope en clope-café

Fatigué de n'avoir rien fait

Je pense donc je fuis

Sous les lumières de la nuit

De café clope en clope-café

Fatigué de n'avoir rien fait

Le Roi des Croches

 

J’ai du pain sur la planche

Et la plume dans la poche

Je ne connais des dimanches

Que le Ding Dong des cloches

 

J’ai du pain sur la planche

Et je me tue à la tâche

Mais j’veux mes mains sur tes hanches

Et tes seins durs comme des roches

 

J’veux ma langue dans ta bouche

Tes yeux languissants de biche

J’veux que ça tangue dans la couche

Quitter tongs et babouches

 

J’veux le groove d’outre manche

Et le grève en chemise blanche

J’ai le pot pour la pêche

Et l’appât pour les tanches

 

J’ai choisi les - les / Mei-Mei-Meilleurs vers

Pour accrocher-cher / Au bout de mon hameçon

J’ai choisi les-les / Mei-Mei-Meilleurs vers

Pour épater-ter-ter-ter / La-lalala-La femme poisson

(bis)

 

Fais pas ta sainte-nitouche

Ch’uis un mec multitâches

J’répare les macintosh

Et j'fais du bouche à bouche

 

Si un connard t’aguiche

Je l’découpe à la hache

Le maltraite comme une peluche

Et le fume comme du haschich

 

Je vis d’amour et d’eau fraîche

J’ai que du vent dans les poches

On vivra à l’arrache

Comme Cosette et Gavroche

 

L’abeille va à la ruche

Et les belles vont au riche

T’es la Reine des cruches

Et moi le Roi des croches

 

J’ai choisi les - les / Mei-Mei-Meilleurs vers

Pour accrocher-Cher / Au bout de mon hameçon

J’ai choisi les - les / Mei-Mei-Meilleurs vers

Pour épater-ter-ter-ter / La-lalala-La femme poisson

(bis)

 

Allez donne-moi ta bouche

Ne sois pas si farouche

Pour un tour de calèche, une virée en péniche

Ou même en bateau mouche

 

Ne joue pas à cache-cache

J’ai le coeur qui ricoche

J’angoisse quand tu découches

Et je pleure quand tu raccroches

 

Je vis d’amour et d’eau fraîche

J’ai que du vent dans les poches

On vivra à l’arrache

Comme Cosette et Gavroche

 

L’abeille va à la ruche

Et les belles vont au riche

T’es la Reine des cruches

Et moi le Roi des croches

Barbie de Barbès

 

Mon amour mon ennemi juré

Comment te détester

Moi qui n’ai pas su comment t’aimer

 

On va pas faire une Odyssée

Tout s’est dissous dans le passé

Désormais

 

Mon amour mon ennemi juré

Je n’ai plus de larmes à pleurer

Pour tout le mal que tu m’as fait

C’est toutes les autres qui vont trinquer

 

Adieu petite pétasse

Adieu petite princesse

Adieu ma Barbie de Barbès

 

La vie c’est dégueulasse

Surtout quand on nous laisse

Adieu ma Barbie de Barbès

 

Mon amour mon ennemi juré

Comment te détester

Moi qui n’ai pas su comment t’aimer

 

J’vais t’épingler sur mon papier

Et bien te refaire le portrait

 

Mon amour mon ennemi juré

Je n’ai plus de larmes à pleurer

Pour tout le mal que tu m’as fait

C’est toutes les autres qui vont trinquer

 

Adieu petite pétasse

Adieu petite princesse

Adieu ma Barbie de Barbès

 

La vie c’est dégueulasse

Surtout quand on nous laisse

Adieu ma Barbie de Barbès

 

Demain tu me remplaces

Un nouveau chien en laisse

Adieu ma Barbie de Barbès

 

Bien dissoute dans l’espace

L’histoire est mise en pièces

Adieu ma Barbie de Barbès

Mon amour mon ennemi juré

Comment te détester

Toi la poupée au coeur glacé

 

On va pas faire une Odyssée

Tout s’est dissous dans le passé

Désormais

 

Mon amour mon ennemi juré

Je n’ai plus de larmes à pleurer

Pour tout le mal que tu m’as fait

J’espère qu’un jour tu vas trinquer

 

Adieu petite pétasse

Adieu petite princesse

Adieu ma Barbie de Barbès

 

La vie c’est dégueulasse

Surtout quand on nous laisse

Adieu ma Barbie de Barbès

 

Comme une pièce a deux faces

L’amour a deux vitesses

Adieu ma Barbie de Barbès

 

Terminus Montparnasse

Bonjour tristesse

Adieu ma Barbie de Barbès